Créer, c’est aussi un travail de fourmi

Créer, c’est aussi un travail de fourmi.

Créer sa vie ou créer une œuvre !

Ça prend parfois plus de temps que prévu initialement. Ça demande aussi des efforts et des moments désagréables.

 

Créer, c'est aussi un travail de fourmi. Comment garder confiance dans le processus créatif pour oser persévérer.

 

Créer se fait en deux phases

Dans la création, il y a deux phases distinctes.

 

La phase du chaos

D’abord une phase où ça part dans tous les sens.

C’est le chaos sur la feuille, ou ailleurs. Le vrai bazar. On se demande où ça nous emmène et s’il est possible de réellement tirer quelque chose de ce qui est en train de se jouer là sur le papier.

Est-ce que tout ne serait pas à jeter tellement c’est fouilli, insensé et moche ?

 

La phase du sens

Ensuite vient une phase où tout prend sa place.

C’est un moment presque magiquele regard change sur le brouillon qu’on a sous les yeux. Oui, ce gribouilli fera un très bon personnage. Cette tache pourrait très bien représenter un vase. Et hop, la confiance et la concentration reviennent.

La création reprend de plus belle car elle a pris sens.

Le temps semble se suspendre. Rien ne compte plus que la création en cours.

 

Fourmis

 

Persévérer pour passer à la deuxième étape !

Ce que j’observe, c’est que souvent il manque cette confiance et cette persévérance dans le processus créatif pour passer de la première à la deuxième phase.

Il est tentant d’abandonner lorsqu’on estime que c’est raté. Hop, poubelle !

Mais non malheureux/se ! C’est un petit pas, un travail de fourmi ! Un petit pas, si on le jette à la poubelle, ça veut dire revenir en arrière. Réduire à néant les progrès et les gestes précédents !

 

Vivre avec l’inconfort

Bien sûr que ce n’est pas agréable d’accepter de créer quelque chose qui ne nous satisfait pas entièrement. Je comprends parfaitement et je le vis chaque jour.

Sauf que cette chose qui ne nous satisfait pas, ce n’est pas une finalité, c’est une étape ! Une étape vers une création beaucoup plus satisfaisante, expressive et belle !

 

C’est le processus qui compte, bien plus que le résultat ! Cette magie dans les yeux quand tout prend sa place, il est impossible de l’avoir si l’on n’a pas accepté l’inconfort de la phase de chaos qui la précède.

Et ce qu’on peut faire, c’est apprendre à vivre avec cet inconfort.

Et recommencer à créer sans abandonner !

 


Isabelle,
Expérimentatrice enthousiaste des arts visuels.
Mais pas que.

Envie d'aller plus loin ?
Envie d'oser créer et d'expérimenter le bien-être du processus créatif ?
Télécharge tes astuces gratuites pour te lancer avec douceur et courage !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *