Processus créatif, hasard et intuition

Le processus créatif est paradoxal pour qui essaie de le contrôler. Il s’avère être une bonne expérimentation d’acceptation et de lâcher-prise.

Un heureux hasard créatif

Quand j’étais plus jeune je m’énervais souvent parce que ce que je dessinais ne ressemblait pas assez à ce que j’avais en tête de produire. Il y a un côté frustrant à avoir une idée précise en tête et ne pas réussir à la retranscrire sur le papier.

 

Et puis j’ai fait l’expérience du hasard créatif. J’ai parfois créé des dessins qui ne ressemblaient pas du tout à ce que j’avais prévu initialement et qui étaient malgré tout satisfaisants.

Et cela s’est avéré beaucoup plus intéressant que la maîtrise d’un acte de transcription rigoureuse d’une image depuis la pensée jusqu’à la feuille. Des actes inconscients, des aléas, des nouvelles idées émergeaient sur la feuille. Sans aucun contrôle, sans prédiction possible.

 

Peinture intuitive abstraite

 

Une création incontrôlable

N’est-ce pas un peu angoissant de ne pas savoir ce qui va sortir de l’acte créatif ? Et si c’est quelque chose que je ne veux pas voir ? Et si c’est quelque chose que je ne saurai pas gérer ? Parfois ce qui émerge n’est pas très agréable ni confortable. Mais est-ce réellement plus confortable à terme de nier la réalité ou de refouler des parties de soi-même ? Je ne le crois pas.

 

L’acte créatif, de la même façon que tout acte humain, gagne en sincérité lorsqu’il est réalisé dans cet esprit de lâcher-prise sur le résultat final. La création échappe partiellement au contrôle de son créateur et met en jeu des aléas qu’il n’y a lieu que d’accepter pour ce qu’ils sont et composer avec eux.

Comprendre les activités créatives est un très bon moyen de comprendre les enjeux de la vie humaine, telle que nous la vivons au quotidien. Ce qu’on vit en créant, on le vit aussi dans des situations plus banales. Accepter les choses telles qu’elles sont et composer avec les imprévus ? Un sage conseil qu’il est facile d’expérimenter lors du processus créatif, peut-être pas toujours évident à mettre en pratique dans toutes les situations qu’on rencontre.

Les activités créatives sont en ce sens un bon terrain de jeu où on peut mettre en pratique ces bons conseils, qui ne font que sonner creux lorsqu’ils restent bloqués au niveau théorique et général. Je pense que la plupart des gens connaissent ces conseils de bon sens issus de la sagesse populaire, mais ne savent pas nécessairement comment les appliquer concrètement à leur vie, à certaines situations.

Prendre les choses comme elles sont. Profiter de l’instant.

 

Silhouette assise sur fond abstrait

 

D’où me vient l’inspiration ?

L’inspiration me vient sous forme de flash interne, de vision très brève et très précise. Je n’ai malheureusement pas toujours de quoi retranscrire cette image à portée de main. Je fais le maximum pour la griffonner ou m’en souvenir.

Le plus embêtant c’est le flash qui survient la nuit, alors que je suis sur le point de m’endormir, quel dilemme ! Se lever pour gribouiller l’image ? Rester sur le lit et faire un effort pour m’en rappeler le lendemain matin ? Tenter de l’ignorer ? Ça n’est jamais une décision aisée car si chacune a bien sûr ses avantages elle a aussi ses inconvénients, et un impact sur la qualité de mon sommeil. Toutes ces idées et ces images sont consignées dans des carnets de croquis ou dossier de feuilles volantes. « Dossier » est un bien grand mot, les feuilles sont maintenues par une pince à linge géante.

 

L’inspiration me vient surtout au moment où je m’y attends le moins : tâches routinières comme la douche ou la vaisselle (et aussi dans mon lit, donc). Lorsque la pensée se fait plus rare, les idées émergent plus souvent. C’est un paradoxe qu’il est très difficile à maîtriser pour moi, plus je cherche la bonne idée moins j’ai de chance de la trouver. En tout cas pour ce genre d’idées qui viennent par flash bref de façon intuitive et incontrôlable.

Et c’est aussi pour cette raison que créer demande du temps et du lâcher-prise, de la concentration et de la confiance. Et c’est cet équilibre qu’il est nécessaire d’entretenir pour rester créatif.

 

Texte et silhouette sur fond abstrait

 

Il existe d’autres formes d’inspiration. Le brainstorming, le mindmapping, les associations d’idées sont d’autres façons de laisser libre cours à son imagination tout en creusant un sujet précis. C’est une forme de recherche active faisant intervenir la réflexion rationnelle. Cela convient à certains types de tâches qui sont tournées vers l’action ou la recherche de problèmes. Mais ceci est un autre sujet qui concerne plutôt l’innovation que la créativité.

 

D’ailleurs, j’ai mis à jour la page des ressources créatives pour y voir plus clair !

 

Et le design illustrant cet article est disponible en impression sur cartes et posters dans la boutique RedBubble

méditation dans le vent imprimé sur carte de voeux


Envie d'aller plus loin ?
Télécharge ton ebook gratuit et reste informé/e des nouveautés 9 astuces pour dépasser la peur de la page blanche



Isabelle,
Expérimentatrice enthousiaste des arts visuels.
Mais pas que.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *