Prendre le temps de créer pour mieux vivre

Prendre le temps est devenu de plus en plus rare dans nos vies effrénées. Et si au contraire ce pouvait être le plus beau cadeau que nous puissions nous offrir ?

Prendre le temps de créer pour mieux vivre

Il est urgent de ralentir.

Nous sommes nombreux à être souvent pressés. Pressés, stressés, sollicités de toutes parts, voire oppressés. Nous vivons dans un monde qui va vite, un monde où nous sommes bombardés chaque jours d’informations, de publicités, de notifications diverses.

Ce monde nous met parfois à rude épreuve en mobilisant notre attention pour nous occuper de 1001 choses… sauf de nous-mêmes. Fatigue, contrariétés, impulsivité, angoisses, dispersion, voire burnout nous guettent si nous n’y prenons pas garde.

 

Prendre du temps pour soi : le luxe ultime.

Je fais partie de ceux qui croient que c’est notre responsabilité de prendre soin de nous-mêmes. Et cela passe souvent par ralentir, prendre le temps. Si nous ne prenons pas le temps pour nous-mêmes, qui le prendra ?

C’est peut-être devenu le luxe ultime de prendre son temps.

Le temps nous est souvent compté avec nos listes de choses à faire à rallonge. Pourtant prendre chaque jour du temps pour soi nous rend paradoxalement plus productif !

 

Le temps : une histoire d’équilibre et de conscience.

J’aime prendre le temps de dessiner chaque jour, j’aime prendre le temps de cuisiner si j’en ai envie, le temps de savourer ce que je mange, le temps de me promener.

Ce temps est souvent perçu comme perdu car il ne produit rien immédiatement. Quiconque est déjà parti en congé sait pourtant que l’énergie des vacances permet souvent de soulever des montagnes à la rentrée.

C’est une question d’équilibre et de dosage. Un dosage entre l’action et le repos, un dosage entre les sollicitations extérieures et le silence intérieur, un dosage entre les choses à faire et la raison profonde qui nous pousse à les faire.

C’est aussi une question de conscience. Cela n’a rien à voir par exemple de manger en réaction à la faim sans même se rendre compte de ce qu’on mange et de savourer un bon repas en ayant réellement conscience de ce qu’on fait et pourquoi.

 

Enfant rempli d'étoiles

 

Pourquoi traverser la vie sans la vivre ?

J’ai souvent l’impression que de nombreuses personnes ne se rendent pas compte de ce qu’elles font ni pourquoi. Elles se contentent de réagir aux stimuli qui les atteignent, traversant la vie à moitié endormies. Quel gâchis ! À quoi ça sert d’être en vie si c’est pour ne pas vivre ?

Je ne m’étendrai pas sur le rôle de la télévision, des publicités, des nouvelles technologies, de la société de consommation. C’est un autre sujet et ça ne sert à rien de s’apitoyer là-dessus.

Mon propos c’est que chacun a cette possibilité de se réveiller, de se prendre en mains, de vivre pleinement. C’est un choix qu’il nous est possible de faire, chacun à notre niveau, selon le marge de manœuvre dont on dispose en ce moment. C’est possible !

 

Prendre le temps : un acte engagé.

C’est possible de prendre une longue pause déjeuner, de se promener en rentrant chez soi, de méditer quelques minutes. Pour ma part, c’est le fait de créer qui me permet de prendre ce pouvoir sur ma vie.

Créer, c’est à la fois agir sur son environnement et s’absorber dans l’action en ayant une conscience aiguë de ce qu’on est en train de faire. C’est finalement une forme de méditation en action, et c’est pour cela que je trouve le processus créatif passionnant.

La méditation est déjà un formidable outil pour se centrer et développer sa conscience. En étant dans une action créative, on rajoute à cela une forme de satisfaction et de mouvement qui peuvent nous aider à décharger une forte tension émotionnelle. Ce que ne permet pas de faire la méditation qui est une façon d’observer et de s’observer sans intervenir.

Créer, ça ne veut pas dire produire une œuvre d’art. Créer, c’est s’absorber dans une action qui n’a pas nécessairement de finalité ni même de but esthétique. Ça revient finalement à s’offrir du temps avec soi, un beau cadeau !


Envie d'aller plus loin ?
Télécharge ton ebook gratuit et reste informé/e des nouveautés 9 astuces pour dépasser la peur de la page blanche



Isabelle,
Expérimentatrice enthousiaste des arts visuels.
Mais pas que.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *