Manger à sa faim

Je crois que maintenant, tout le monde le sait : les régimes privatifs sont inefficaces. Je ne vais pas m’étendre sur l’effet yoyo. C’est quelque chose qui est bien connu de nos jours.

« Bon OK, mais si on a besoin de perdre du poids, on fait comment ? » me diriez-vous.

Eh bien, la chose primordiale c’est de recalibrer sa sensation de satiété et sa sensation de faim.
Notre corps est fait pour manger ce dont il a besoin, ni plus, ni moins. Donc si on est capable de faire fonctionner cette machine correctement, on ne peut qu’avoir un poids stable, et ni être trop gros ni trop maigre.
CQFD

Bon, ça a l’air simple comme ça. Mais concrètement, comment on fait ?

Déjà il faut se rendre compte qu’on n’a que très rarement réellement faim. On mange souvent par habitude, soit parce que c’est l’heure du repas, soit pour d’autres raisons.
Attardons-nous un peu sur ces raisons.

Parfois on peut manger parce qu’on est stressé. Pour le savoir, juste avant de manger (souvent grignoter compulsivement), demandons-nous : « ai-je faim ? suis-je anxieux.se ou triste ?». Si la réponse est « oui », alors choisissons de ne pas continuer dans ce cercle vicieux. Prenons une action pour dépasser nos peurs ou montrons-nous compatissant envers nous-même.
Parfois on peut manger par ennui. Pour le savoir, juste avant de manger (souvent grignoter), demandons-nous : « pourquoi est-ce que je veux manger ? ». Si la réponse est « parce que je ne sais pas quoi faire d’autre », alors choisissons de ne pas nous infliger ça à nous-mêmes ! Nous méritons mieux !
Parfois on peut manger parce que c’est l’heure du repas. Entendons-nous bien, sauter un repas n’est pas nécessairement une chose à faire à la légère. Avant notre repas, demandons-nous « comment est ma faim : petite, normale, grande ? » et mangeons à notre faim, ni plus ni moins.

Prêtons attention également aux jours où nous sommes fatigués : nous avons envie de manger plus. Il vaut mieux être conscient et bienveillant envers soi pour ne pas forcer ses limites et s’empiffrer de gâteaux pour « avoir de l’énergie pour tenir ». Ceci est un leurre.

Rappelons-nous également que le sucre appelle le sucre. Si on a envie de manger sucré uniquement, ce n’est certainement pas une sensation réelle de faim.
Se désintoxiquer du sucre est certainement un des plus beaux cadeaux que nous puissions nous faire à nous-même.

« Veux-tu rester en bonne santé, suis ce régime : ne mange point sans en avoir envie, et soupe légèrement ; mâche bien, et que ce que tu accueilles en toi soit bien cuit et simple. Qui prend médecine se fait du mal. Garde-toi de la colère et évite l’air alourdi ; tiens-toi droit en sortant de table et ne cède pas au sommeil à midi. Sois sobre pour le vin, prends-en fréquemment en petite quantité mais pas en dehors des repas, ni l’estomac vide ; ni ne retarde la visite aux lieux d’aisance.
Si tu prends de l’exercice qu’il soit modéré. Ne te couche à plat ventre ni la tête basse et couvre-toi bien la nuit. Repose ta tête et tiens-toi l’esprit en joie ; fuis la luxure et observe la diète. » – Léonard de Vinci


Isabelle,
Expérimentatrice enthousiaste des arts visuels.
Mais pas que.

Envie d'aller plus loin ?
Envie d'oser créer et d'expérimenter le bien-être du processus créatif ?
Télécharge tes astuces gratuites pour te lancer avec douceur et courage !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *